Comment régler une chaudière gaz

Le chauffage autonome doit être régulé de manière optimale : voici comment économiser sur le coût final du gaz méthane. Faut-il laisser la chaudière allumée en permanence ou ne l’allumer que par intermittence pendant quelques heures ?

Découvrez quelle chaudière correspond à vos besoins !

Pour une maison avec chauffage autonome, le coût du gaz naturel en hiver peut être très élevé. La consommation de gaz naturel dépend de nombreux facteurs et l’un d’eux est le réglage de la chaudière . Il y a ceux qui soutiennent que le chauffage ne doit être allumé que lorsque cela est strictement nécessaire et d’autres qui sont convaincus que le chauffage toujours allumé permet de réduire la facture de gaz .

Régler une chaudière gaz

Trouvez les meilleurs artisans disponibles de votre région pour régler une chaudière gaz et recevez des devis GRATUITEMENT et sans engagement

Comment fonctionne une chaudière ?

La chaudière a pour mission de produire de la chaleur par combustion et de la redistribuer de manière appropriée dans un environnement donné à travers le système lui-même. Dans les usages civils, les chaudières se distinguent sur la base de deux paramètres, à savoir la puissance calorifique nominale (pn) et la puissance calorifique nominale.

La puissance thermique indique la puissance maximale pouvant être fournie, tandis que le débit définit la quantité d’énergie du combustible nécessaire pour fournir la puissance nominale. Le rapport entre la puissance nominale et l’apport calorifique indique le rendement maximal de la chaudière .

Les chaudières ont un rendement variable, allant d’un rendement de 80 % pour les chaudières traditionnelles à faible entretien , à un rendement d’environ 105 % pour les chaudières à condensation, dont la technologie permet de récupérer la chaleur latente, c’est-à-dire cette chaleur qui être perdu dans d’autres chaudières.

Pourquoi les chaudières ont-elles des étoiles ?Concernant le marquage CE de conformité de la chaudière, le DPR 660/96 classe les chaudières en quatre classes en fonction de leur puissance nominale en supposant l’étoile à cinq branches comme signe distinctif ; de cette façon, nous aurons des chaudières avec un, deux, trois ou quatre étoiles . Les chaudières quatre étoiles garantissent une efficacité maximale avec une utilisation moindre de combustible avec des économies d’énergie et économiques conséquentes.

Comment régler le thermostat d’une chaudière traditionnelle ? Voici le guide détaillé :  » Thermostat de chaudière : Fonctionnement, Tarifs, Conseils d’économie d’énergie « .

5 conseils pour choisir la chaudière

Après avoir abordé la partie strictement technique du sujet chaudière, passons maintenant aux conseils pratiques à suivre dans le choix d’achat lui-même. La connaissance des aspects structurels de chaque type de chaudière doit être intégrée à vos besoins et aux caractéristiques de l’environnement dans lequel vous comptez l’installer.

Les questions à se poser sont donc les suivantes :

  • Quelle sera l’utilisation de la chaudière? Décidez s’il sera utilisé pour le chauffage de la maison, pour la production d’eau chaude ou pour les deux ;
  • Quel est le nombre de services dans la maison ? Si nous parlons d’un nombre important de services, alors ce sera bien d’avoir un système avec une plus grande puissance ;
  • Quelle est la consommation à la maison? Si votre consommation domestique est élevée, il faudra faire attention à l’efficacité du système.
  • Toujours dans le cas du chauffage domestique, pensez au temps que vous passez à la maison pendant la journée ;
  • Où sera installée la chaudière ? Si la réponse est à l’extérieur de la maison, alors vous pourriez opter pour une chaudière murale extérieure, au contraire si la chaudière a une pièce dédiée vous pourriez opter pour une chaudière biomasse.

Quel type de chaudière choisir ?

En adoptant le type  de technologie et le combustible comme critères de classement des chaudières, il est possible de distinguer :

Chaudière gaz naturel et GPL

La plupart des Français chauffent leur maison et l’eau sanitaire à l’aide d’ une chaudière à gaz , qui peut fonctionner à la fois au méthane et au GPL (gaz de pétrole liquéfié).

La diffusion des chaudières gaz méthane est due à une répartition capillaire du réseau gaz méthane sur tout le territoire national, alors que les chaudières GPL sont généralement utilisées là où le méthane n’est pas encore actif. La chaudière à gaz détermine un investissement financier plus important dans la phase d’installation, mais une fois les coûts amortis, elle est moins chère qu’un système avec une chaudière électrique, étant donné le coût inférieur du gaz par rapport à l’électricité.

Dans l’environnement domestique, la chaudière la plus courante est la chaudière murale, qui à son tour est divisée en deux types en fonction du mécanisme de fonctionnement de la chambre de combustion . Dans la chambre de combustion le mélange entre le gaz et l’air a lieu avec la production conséquente de la flamme, nous aurons :

Chambre fermée ou chambre ouverte ?

  • La chambre étanche : la chaudière aspire l’air de l’extérieur grâce à un tirage forcé . Dans ce cas, la chaudière peut également être installée dans la maison et dans de petits espaces car elle ne nécessite pas beaucoup de ventilation.
  • La chambre ouverte : la chaudière aspire l’air de combustion dans la pièce où il est installé par un tirage naturel . Dans ce cas la chaudière doit être équipée d’un conduit de fumée pour la dispersion des fumées de combustion à l’extérieur et nécessite donc beaucoup de ventilation. C’est pourquoi nous optons pour une installation extérieure plutôt que des espaces domestiques. 

Quant au prix, les chaudières à gaz ont une fourchette de prix allant de 500 euros jusqu’à un maximum de 1500 euros. 

Chaudière à condensation : tarifs et fonctionnement

Choisir la bonne chaudière est le premier pas vers l’économie !

Ils ont une efficacité énergétique élevée et garantissent une efficacité thermique élevée et récupèrent la chaleur de la vapeur qui est plutôt gaspillée dans les chaudières communes. Le système de chauffage doit donc pouvoir maintenir l’eau à basse température et a donc besoin d’ un environnement capable de ne pas disperser trop rapidement la chaleur produite à l’extérieur. Il existe également des chaudières basées sur les nouvelles technologies, qui peuvent être choisies si vous rénovez complètement votre système de chauffage. Il s’agit de la chaudière pompe à chaleur ou de la chaudière biomasse.

Pour fonctionner de manière optimale, les modèles de chaudières à condensation doivent avoir une température de départ qui ne soit pas trop élevée . La température de départ est la température de sortie de la chaudière qui atteint les radiateurs. Dans ce cas, donc, il n’est pas conseillé d’augmenter trop la température requise car sinon la chaudière est incapable de récupérer cette chaleur qui est dispersée avec une perte conséquente. Les contrôles réguliers de l’entretien de la chaudière , ainsi que la prévention des risques de casse, permettent également de contrôler l’ efficacité  du système, réduisant les consommations.

Chaudière ou chauffe-eau Pompe à chaleur air-eau : coût et fonctionnement

Les pompes à chaleur (PdC) captent la chaleur d’un environnement et, en élevant la température, la rendent disponible dans un environnement plus chaud. Pour le chauffage des locaux en hiver, la pompe à chaleur extrait la chaleur de l’extérieur et la fournit aux locaux intérieurs.

Les pompes à chaleur peuvent différer en termes de technologie et utiliser à la fois de l’électricité et du gaz. Par rapport au chauffe-eau électrique, avec une chaudière pompe à chaleur vous pouvez économiser jusqu’à 75 % sur votre facture d’électricité. Si les prix d’installation sont effectivement énormes, à partir d’un minimum oscillant entre 700 et 1000 euros, une fois les coûts amortis, les économies se font sentir. Pour plus d’informations, visitez notre page dédiée aux chaudières à pompe à chaleur sur notre site Web.

Comment régler une chaudière gaz

Trouvez les meilleurs artisans disponibles de votre région pour régler une chaudière gaz et recevez des devis GRATUITEMENT et sans engagement

Chaudière biomasse: prix

Il s’agit des chaudières alimentées en biocombustible ( pellets , copeaux de bois, bois). Elle implique la présence d’un système plus ou moins sophistiqué et garantit le chauffage des pièces isolées ainsi que la production d’eau chaude sanitaire. Les inconvénients incluent le coût élevé de l’installation (à partir d’un minimum de 2000 Euros)  et la nécessité d’une salle dédiée ; alors qu’il présente des avantages en termes d’ impact environnemental , avec un carburant renouvelable et respectueux de l’environnement , un rendement calorique élevé , la possibilité de profiter des incitations de l’ État .

De quoi dépend la consommation de gaz naturel pour le chauffage ?

De manière générale, la consommation de gaz méthane varie en fonction de multiples facteurs, listés ici. Il ne faut pas sous-estimer les habitudes et les besoins des personnes qui peuvent grandement influencer la consommation.

  • le nombre et le comportement des habitants
  • la zone géographique et l’exposition : la température extérieure influe sur les déperditions thermiques de la maison
  • les caractéristiques de la maison : l’isolation thermique de la structure, les équipements, la taille, etc.
  • réglage de la chaudière
  • efficacité de l’installation : âge et type de chaudière et de systèmes de distribution de chaleur. En effet, la consommation a tendance à augmenter lorsque les installations sont trop anciennes ou manquent simplement de l’entretien nécessaire, c’est pourquoi il est  obligatoire par la loi de  faire l’ entretien de la chaudière au moins tous les deux ans.

Comment régler une chaudière pour économiser sur le chauffage ?

Ajuster la chaudière pour économiser sur la facture

La perte de chaleur de la maison dépend de la différence de température entre l’intérieur et l’extérieur. Ainsi, plus la maison est chaude, plus elle diffuse de chaleur vers l’extérieur et plus les mètres cubes consommés sont importants.
En revanche, les chaudières consomment plus lorsqu’elles sont allumées et éteintes plusieurs fois mais cela dépend de combien de temps on la laisse éteinte. Les chaudières modulantes, par exemple, sont capables de réguler la puissance contrairement au type on/off.

Alors que faire? Est-il préférable de toujours laisser la chaudière allumée au minimum plus longtemps ou de l’éteindre et de ne la faire fonctionner que quelques heures en cas de besoin ? La réponse à cette question n’est pas si catégorique, car il y a tellement d’éléments à considérer.
Le réglage de la chaudière dépend aussi de certaines conditions de la maison, notamment :

  • le type de système de chauffage et la chaudière
    rapide par ex. radiateurs ou lent par exemple. chauffage par le sol
  • à partir de la température de départ, à l’extérieur de la maison
    pour chauffer de 5 degrés à 20 degrés cela consomme plus que de maintenir la température fixée à 18-22 degrés
  • la présence ou l’absence de thermostats
    s’ils sont dans chaque pièce ou s’il n’y en a qu’un pour toute la maison

En règle générale, il est de bonne règle de ne pas augmenter la température interne trop rapidement , c’est-à-dire de ne pas faire fonctionner le brûleur au maximum. La raison en est que dans ce cas nous avons une plus grande dispersion à la fois des fumées et des tuyaux, vers les murs et donc vers l’extérieur et parce que la température des radiateurs est très élevée.

Une température plus basse mais constante signifie un plus grand confort à l’intérieur de la maison.

De plus, la chaudière, si elle est correctement installée, doit avoir une vanne de dérivation , contrôlée par le thermostat. Lorsque la température dans la maison a atteint la valeur souhaitée, cette vanne a pour tâche de fermer l’eau dirigée vers les radiateurs, qui est renvoyée à la chaudière, évitant ainsi un gaspillage inutile.
Lorsque la chaudière reste allumée, la pompe de circulation d’eau fonctionne, cependant cette dernière a une consommation électrique négligeable par rapport aux économies qui peuvent être réalisées sur la consommation de gaz méthane.
Si vous possédez un chauffe-eau électrique pour l’ eau chaude , découvrez comment le régler pour économiser sur votre facture d’ électricité .

Saviez-vous que le nouveau livret chaudière est obligatoire ?Le modèle unique du livret concerne aussi bien les chaudières que les systèmes de climatisation et doit être complété en cas de nouvelle installation ou lors de la première intervention de maintenance si le système existe déjà.

La consommation pour le chauffage dépend du système installé

La régulation dépend également du système de la maison, si nous avons des thermostats  dans chaque pièce ou divisés en zones (chaque étage de la maison ou espaces de vie et de couchage, etc.). Il est recommandé de faire fonctionner la chaudière en permanence avec le réglage climatique réglé pour le confort de la zone la plus froide de la maison. Il est également possible de paramétrer une température pour une plage horaire en journée, si nous sommes présents à la maison, et une plage horaire plus basse la nuit. De cette façon, nous pouvons établir le confort du matin au soir et réduire la température la nuit, en la réglant à 16-18 degrés selon vos besoins. En hiver, la température interne des maisons ne doit pas dépasser 20-22 degrés. La technologie vient à notre rencontre : des thermostats intelligents de nouvelle génération sont disponibles sur le marché. Ces appareils vous permettent de programmer automatiquement l’allumage du système de chauffage selon nos besoins. Les modèles les plus avancés peuvent également être contrôlés à distance, avec le smartphone via des applications dédiées.

Que faire si j’ai le chauffage central dans le bâtiment ?

Si le chauffage est centralisé, il y a une seule chaudière pour tous les appartements, qui est allumée selon les horaires établis par l’ensemble de la copropriété. Selon la loi, les copropriétés sont obligées d’installer des vannes thermostatiques avec lesquelles il est possible de réguler la température dans chaque pièce de chaque propriété.

Dans ce cas, il est donc possible de décider d’allumer la chaudière deux fois par jour , tôt le matin puis l’après-midi, ou de la laisser allumée toute la journée en continu. Cette deuxième option permet de réduire la consommation de gaz nécessaire pour ramener la chaudière à pleine capacité après l’extinction.
Le choix se fait cependant en fonction des besoins des copropriétés, par exemple si de nombreuses personnes âgées habitent l’immeuble qui restent à domicile toute la journée ou non.

Régler une chaudière gaz

Trouvez les meilleurs artisans disponibles de votre région pour régler une chaudière gaz et recevez des devis GRATUITEMENT et sans engagement